La FVS-AMADE renforce la situation économique des ménages vulnérables en charge des OEV.

Les besoins

 

En 2020, selon la Banque mondiale, le Burundi figure parmi les 3 pays les plus pauvres du monde [i] avec un PIB (PPA) de seulement $720 [ii]. En 2013, 72.8% de la population vivaient en dessous du seuil de pauvreté (moins de 1,9 USD par jour).[iii]

 

La pauvreté est la principale source de problèmes que connaissent les enfants au Burundi.  A cause de celle-ci, beaucoup d’enfants ne mangent pas à leur faim ou souffrent de malnutrition, tombent malades et n’ont pas accès aux soins de santé, ne sont pas scolarisés et beaucoup d’autres problèmes encore. Alors, pour améliorer la situation des enfants au Burundi, il faut d’abord s’attaquer à la racine de leurs multiples maux à savoir l’extrême pauvreté de leurs familles respectives. Depuis la création du projet NAWE NUZE, 2.443 groupes de solidarité ont été créés et sont continuellement encadrés par la FVS-Amis des enfants. Jusqu’ici ces groupes comptent 77.206 membres et prennent en charge 80.732 OEV.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En 2020, FVS-AMADE a rendu les services suivants:

 

 Le Burundi figure parmi les 3 pays les plus pauvres du monde

Prise en charge de 80732 OEV en partenariat avec les groupes de solidarité

Encadrement de 2443 groupes de solidarité partenaire de la FVS qui comptent 77206 membres

14143 membres des GS ont reçu un crédit chez DUKUZE

345 AGR collectives initiées par les membres des GS et 61094 membres des GS réalisent au moins une AGR individuelle

Beaucoup des GS partenaires de FVS organisés en 26 coopératives enregistrées et fonctionnelles

2605 enfants sont issus des menages beneficiaires du projet "Lumière et le CPES” (Centre de Promotion de l’Entrepreneuriat Solidaire)

Voulez-vous soutenir ces programmes?

Logo FVS best version (2) transparent cr